Videos Images Animations Jeux - Top Commentaires - Hasard

Du sex athée.. faut bien crier quelque chose.

Facebook Google Twitter
-10 
plusmoins
reply
1 mstafa 02-01-2015
Commentaire caché (Afficher)
plusmoins
R1 Assaride 13-01-2015
avatar

Faux, pas forcement de preuve mais faux

12 
plusmoins
R1 Shae 16-01-2015
avatar

... Ou comme Galilée, obligé de croire en quelque chose de faux pour éviter le bûcher pour hérésie...

plusmoins
reply
2 Tyrion 15-04-2017
avatar

Faux, de nouveau.
C'est une légende pour discréditer l'Eglise au Moyen Age. Galilée était même un ami proche du pape et il n'a jamais fait un seul jour de prison. Il a été mis à l'écart dans une confortable maison de campagne.

1. Galilée, contrairement à ce que l'on suppose, n'a jamais subi la torture. Dès 1755, avec Pierre Estève dans son Histoire de l'astronomie, on a prétendu que ses juges lui avaient « crevé les yeux ». C'est un mensonge éhonté. Le savant a toujours été traité avec les égards dus à son rang. Il put habiter, durant le temps de ses interrogatoires, soit à la Villa Médicis, soit dans un appartement donnant sur les jardins du Vatican. C'est mieux, quoiqu'on en dise, que la prison inquisitoriale du château Saint-Ange. Le pape en personne insista pour que ce soit une commission extraordinaire, nommée par ses soins, qui s'occupe de la phase d'instruction, et non, comme le voulait la procédure, le Saint-Office, beaucoup plus sévère à en croire tous les avis. Urbain VIII voulut même que le procès ne se fit pas. Il n'en signa d'ailleurs pas le jugement. 2. Galilée n'a pas été jeté « au cachot jusqu'à la fin de ses jours ». Urbain VIII commua la peine de prison prononcée par l'Inquisition en assignation à résidence. Galilée fut donc autorisé à vivre dans sa maison de campagne « Le Joyau », à Arcetri, près de Florence, où il continua à recevoir ses élèves et à écrire. 3. Il n'a jamais, après sa formule d'abjuration, prononcé la phrase que la postérité lui a prêtée : « Et pourtant, elle tourne! » (E pur, si muove !). Cette parole de défi n'entre dans l'histoire qu'en 1757, par le touche-à-tout turinois Giuseppe Baretti, dans son livre The Italian Library. Personne n'y a jamais fait allusion avant ce livre. Il écrit alors que Galilée était mort depuis cent quinze ans. 4. Galilée n'a pas été condamné pour motif d'hérésie, mais pour simple « suspicion d'hérésie ». Cette « suspicion » était due à l'infraction au précepte ecclésiastique qui exigeait de ne pas présenter pour Vérité absolue et définitive ce qui ne doit rester qu'une hypothèse (l'héliocentrisme, dans le cas présent) et ne pas y mêler l'Écriture Sainte. 5. Galilée, enfin, n'a jamais été excommunié. L'Inquisition espagnole, à l'inverse de la romaine, ne prohiba pas son Dialogue. Depuis 1594, le système de Copernic était d'ailleurs enseigné à l'Université de Salamanque.

-3 
plusmoins
R2 Ryuuzaki 15-04-2017
avatar

Qui s'en fou?
DIDN'T READ LOL

plusmoins
R2 Bob 15-04-2017
avatar

LOL ta gueule ryuuzaki


Page générée en 0.07918s - Tous droits résérvés