Videos Images Animations Jeux - Top Commentaires

Salto arrière dans un ascenseur qui monte

Pas la meilleure idée.. et dans un ascenseur qui descend ?


-3 
plusmoins
reply
1 blaxx 19-01-2018
avatar

qu'il descende ou monte ca ne change rien. il a juste pas assez de place pour le dernier demi tour voila tout

plusmoins
R1 cabrihardi 19-01-2018
avatar

Pas assez de place ou pas assez d'élan ?

12 
plusmoins
R1 Patente 20-01-2018
avatar

Pas assez d'intelligence.

-2 
plusmoins
R1 blaxx 20-01-2018
avatar

pas assez de place, il se cogne la tête. sinon ya des rageux qui ont jamais apris la physique ou?

plusmoins
R1 LD_FLO 20-01-2018
avatar

À vitesse constante ça ne change rien, mais pas pendant les phases d'accélération/décélération.

-5 
plusmoins
R1 etsi 20-01-2018
avatar

Sisi ca change cf la deuxième loi de newton.
L’ascenseur garde une vitesse constante tandis que toi t'es soumis à la gravité (qui certes à elle seule te ferait retomber aussi vite qu'en faisant un salto sur la terre ferme), et surtout AUSSI aux frottements de l'air qui viennent freiner ta vitesse ascendante initiale procurée par l’ascenseur.

Ce qui fait que tu retombes plus vite que si tu étais pas dans un ascenseur.

plusmoins
R1 Puf 20-01-2018
avatar

@etsi
Oula, les frottements ne sont pas plus importants dans un ascenseur en mouvement qu'ailleurs ! (Et pourquoi seulement dans la phase ascendante?)

Comme dit LD_FLO, c'est l'accélération qui foutrait le bordel dans les habitudes du sauteur. Mais à vitesse constante, aucun changement. cf lois de Newton (qui font notamment le lien entre forces et accélération du système, pas sa vitesse), travaux de Galilée...

Sinon on peut mettre de côté la physique, être logiques et se dire que ça manquait clairement de place et/ou d'élan, mais d'autres esprits éclairés m'ont devancé ^^

-7 
plusmoins
R1 etsi 21-01-2018
avatar

La force de frottement est proportionnelle à la vitesse du mec qui saute, qui est ici plus élevée du fait que l’ascenseur monte...
Si l'ascenceur descend, la force de frottement agit dans l'autre sens.

De rien (je suis ingénieur btw, ce qui m'empeche pas de pas tout savoir mais bon la vous pouvez me croire c'est de la physique).


Sinon commen visiblement t'y connais rien, la 2 loi de Newton c'est somme des forces = m*a (acceleration).
T'integres cette relation par rapport au temps, ca te donne integrale ma, ca te donne une relation en fonction mv, tiens tiens la vitesse...
T'integres cette relation par rapport au temps, ca te donne une relation en fonction de mv, tiens tiens la vitesse.. *

plusmoins
R1 Puf 21-01-2018
avatar

@etsi
J'ai l'impression qu'il n'y a que sur gamaniak qu'on se fait insulter en tentant d'expliquer quelque chose poliment... (No offense Gam ^^) C'est dingue. Mais je ré-essaie quand même.

Si l'ascenseur est fermé (ce que j'espère...), l'air dedans descend (ou monte) à la même vitesse que l'ascenseur. Donc pas plus de frottements...
Quand tu roules en voiture, en train...tu ne sens pas de vent si les fenêtres sont fermées : pas de frottements. Aucun changement entre être en mouvement/être immobile (qui sont des concepts relatifs, ce que l'on apprend au collège : notion de référentiel, tout ça...).

2ème loi de Newton : somme F = m.a, oui. Donc si vitesse constante, accélération nulle. Donc somme des forces nulle : c'est comme si aucune force ne s'appliquait (système pseudo-isolé) : on retrouve le fait qu'on ne peut pas distinguer un système en mouvement rectiligne uniforme d'un système au repos. Ce que j'ai voulu exprimer (mais mal, je m'en rends compte) dans mon premier commentaire.

Mais bon, que peut faire un bête prof de physique face à un ingénieur...?

plusmoins
reply
2 etsi 21-01-2018
avatar

Hello, désolé pour le ton agressif mes excuses.

Tu as raison dans un ascenseur les frottements sont pas beaucoup plus élevés (enfin l'isolation est loin d'être parfaite non plus mais bref).

En revanche je vois toujours pas le rapport avec l’accélération nulle de l'ascenseur...
La somme des forces est nulle quand t'es en contact avec l'ascenseur car la gravité + la force des frottements dirigée vers le bas est compensée par par une force équivalente de l'ascenseur sur tes pieds vers le haut (et ce indépendamment de la force de frottement, même si l'ascenseur a pas de toit et que tu te manges tout le vent dans la tronche par exemple).
Des que tu sautes, ce n'est plus le cas, les seules forces qui s'appliquent sont gravité et frottements.
Si les frottements sont supérieurs aux frottements quand tu sautes en extérieur du fait de l'isolation imparfaite de la cabine, tu retombes (un peu) plus vite.

Après c'est vrai que dans la pratique ca doit effectivement pas faire une énorme différence.

plusmoins
R2 Puf 21-01-2018
avatar

Merci pour la première ligne :)

Je vais essayer d'être clair et pas trop maladroit (mais c'est pas garanti...) :
Si l'ascenseur monte à vitesse constante, on (à l'intérieur) a la même vitesse que lui. Si on saute, cette vitesse va devoir être prise en compte pour l'étude du mouvement (en gros, on saute "plus vite" qu'au sol). Et dès qu'on quitte le sol de la cabine, on peut appliquer la 2ème loi de Newton sans problème, si le référentiel est galiléen (= l'ascenseur monte/descend à vitesse constante).

Je me suis pas fadé la démonstration précise (qui ne devrait pas être trop difficile à mener, si on a un niveau terminale S) ; mais il n'y a pas de raison que le mouvement à l'intérieur de l'ascenseur soit différent, que l'ascenseur soit mobile ou non (mais toujours à vitesse constante alors ).

Après, si on prend en compte les frottements, j'suis tout à fait d'accord ! Si on suppose que les frottements à l'intérieur sont plus élevés qu'à l'extérieur, on va se manger le sol de la cabine plus tôt.
Mais je suis sûr que comme tu dis, la différence sera plus que minime (on sait faire plein de simulations/expérimentations, qui donnent de très bons résultats (si on ne veut pas une précision digne de la NASA), alors qu'on néglige les frottements dans les calculs).

Bref, on retombe sur ce que disent blaxx et patente : il est trop con, il a pas la place de toute façon.

Ouf, j'ai l'impression qu'on est d'accord sur pas mal de choses au final ^^

Et désolé pour le pavé. Mais personne n'est obligé de lire, alors vous plaignez pas... :p

plusmoins
reply
3 blaxx 21-01-2018
avatar

il y avait pas assez de place c tout. le mec se cogne. pas besoin de balancer sa science et des formules.

Sauf pour ld_flo et puf qui semble eux, etre "d'autre esprits éclairés" qui m'ont suivi ^^

plusmoins
reply
4 Tcheal 22-01-2018
avatar

Si il se cogne pas la tête sa passe...

plusmoins
reply
5 ascenseur 22-01-2018
avatar

Sinon pas besoin de partir dans des explications scientifique, sortez, aller dans un ascenseur et vous faites l'essaie de sauter dedans : vous verrez vite que lorsqu'il monte on a une sensation d'être lourd, et quand il descend une sensation de légèreté.

plusmoins
R5 Puf 22-01-2018
avatar

Je ne faisais que passer, mais je peux pas m'empêcher de couper les cheveux en 4 ^^
Oui, on se sent plus lourd quand il démarre la montée (la vitesse augmente). Puis il vibre un peu, mais rien de plus de particulier (la vitesse est constante). Et on se sent plus léger (on se sent décoller légèrement) quand il s'arrête (la vitesse diminue). L'inverse quand il descend.

Voilà j'ai fini, je m'en vais...

plusmoins
reply
6 Arthur 26-01-2018
avatar

Purée, il vend du rêve, l'"ingénieur" etsi ! SURTOUT ne pas oublier les frottements de l'air, ouais. Tu sens le vent de ouf quand tu fais un cumulet ? C'est les frottements de l'air, mon gars, tu peux pas test !
Sans oublier que dans un ascenseur en mouvement, les frottements de l'air sont encore plus violents ! Limite tu t'asphyxies XD

plusmoins
reply
7 harny 26-01-2018
avatar

si vous voulez une demo très simple pour comprendre ce que explique puf c'est facile prenez une vielle balance mécanique ( celle avec l'aiguille) pesé vous avant de monter dans ascenseur et ensuite mettez vous sur cette balance dans l'ascenseur vous verrez la force que votre corps exerce pendant le trajet et donc si on peut prendre en compte la force générer et vous constateré que votre poids change pendant la phase d’accélération et celle de décélération mais que sur le reste du temps vous faite le même poids que sur le plancher des vaches

plusmoins
reply
8 Jean casse couille 27-01-2018
avatar

Lâchez une balle dans une voiture lancée à vitesse constante la balle retombera à vos pieds, lâchez cette même balle pendant que la voiture freine et elle aura une toute autre trajectoire, car la balle se déplace à la vitesse de la voiture au moment du lâché sachant que la voiture, elle, ralentie. Mais on vous aime quand même petits génies.

Faut utiliser des exemples simple pour que les gens simple comprennent.

-3 
plusmoins
reply
9 yaume1978 27-01-2018
avatar

une question bête:-)
le gars une fois qu'il a décollé il est pas juste emmerder par le fait que le sol monte vers lui alors que lui en sautant et du fait de la gravité il monte juste moins vite que le sol???

plusmoins
R9 Ryuuzaki 27-01-2018
avatar

Toujours un mec en retard de 5 jours et qui ne comprend rien à la physique. GG.

plusmoins
reply
10 Yaume1978 28-01-2018 - via iPhone
avatar

Desole de m’en pas vivre collé à mon ecran😉
Inutile d’etre agressif non plus😘
Et enfin:
Pour réaliser ce saut il faut prendre de la vitesse pour passer spun point À à un point B.
Une fois l’energie Obtenue par cette vitesse épuisée la gravité reprend le pas et vous redescendez de À vers B.
En gros et en exagérant vous montez de 2 mètres et vous redescendez de 2 mètres après avoir effectué une rotation autour de B.
Distance totale nécessaire à la réussite du saut=4m.
Hors dans cet ascenseur qui monte: vous montez de 2m et effectuez votre rotation mais le sol lui continue de monter, réduisant votre distance de redescente. Vous parcourez donc 3m50 et n’avez donc pas une distance suffisante pour effectuer votre saut.
Puis je maintenant comprendre le problème avec la physique?
Je ne vous parle pas de frottement ou autre( oui j’ai lu les commentaires précédants et je prend juste le problème sous un autre angle)

plusmoins
R10 Arthur 29-01-2018
avatar

Yaume, si l'ascenseur monte À VITESSE CONSTANTE, les lois de la physique sont d'application à l'intérieur : le type est solidaire de l'ascenseur, même quand il saute ! Tu dis que le sol continue de monter : c'est vrai, mais l'homme monte aussi à la même vitesse, même en ayant sauté et sans plus avoir de contact "direct" avec l'ascenseur ! (Vrai aussi si l'ascenseur descend, ce qui importe c'est la vitesse constante). Son expérience de saut sera exactement identique à celle de sauter sur la terre ferme.
Tente l'expérience :-) Tu peux aussi lancer vers le haut une petite balle à la main ou au pied. Du moment que l'ascenseur avance à vitesse constante, il n'y aura aucune différence avec la même expérience sur la terre ferme.

Autre exemple, horizontal cette fois : saute d'un bus qui roule. Même en ayant quitté le bus, tu gardes la même vitesse horizontale que le bus, et tu vas bien te faire mal quand tu toucheras le sol.

Lorsque tu es dans un système à vitesse constante, tant qu'une force extérieure ne t'atteint pas, tu gardes la même vitesse que le système. C'est Galilée qui a vraiment compris cela le premier, il a même écrit une sorte de dialogue socratique à l'époque. Il imaginait par exemple deux marins dans une cale (pas de fenêtre), avec une table et plein d'objets dessus, des insectes autour de la lampe, les marins qui se lancent une balle, etc. Il posait alors la question : est-ce que les marins peuvent savoir si le bateau est immobile au port ou avance à vitesse constante ? La réponse est non !



Page générée en 0.01344s - Tous droits résérvés
1px